25ème anniversaire !

Pour la saison 2018, Bande-Son fêtera son 25ème anniversaire !

Quel chemin parcouru en 25 ans de concerts dédiés à la musique de films ! Aujourd’hui ce genre est devenu un must, un trend qui attire un public toujours plus nombreux : les auditoriums de Londres, Paris, Lucerne ou Genève font salle comble pour accueillir des chefs et compositeurs aussi célèbres que Vladimir Cosma, Hans Zimmer ou encore Peter Bernstein.

Pourtant, cet engouement n’était encore que balbutiant lorsque l’enseignant Marc Demierre se lançait dans l’aventure et créait le 16 janvier 1993 le premier orchestre Bande-Son. 25 musiciens à l’époque, contre 90 aujourd’hui. L’orchestre répétait à ses débuts dans la maison de paroisse d’Yverdon-les-Bains. Il a énormément évolué pendant toutes ces années jusqu’à trouver sa nouvelle vitesse de croisière en 2013 lorsque le chef professionnel Thierry Besançon en a repris la direction.

Pour marquer ce 25ème anniversaire, l’orchestre déroge à ses habitudes. Il gratifie le public – en plus des musiques live – d’un show « sons et lumières » particulièrement adapté au thème 2018 : « Space Odyssey » et au monde de la conquête spatiale et des rencontres avec des extra-terrestres, thème choisi pour cette année-jubilé.

Pour en savoir plus voir cliquez ici: Programme 2018

Le projet 2018 prend forme!

Réception des premières partitions pour nos concerts 2018: notre projet prend forme!

Star_Trek_partition

Conférence Jazz et Cinéma Cinérive

jazz_cinema_flyer

Jazz et cinéma sont deux arts nés en même temps. L’âge d’or du cinéma muet et l’épanouissement du New Orleans sont parfaitement contemporains. Nombre des premiers jazzmen ont exercé leur talent devant les écrans du muet.
Avec l’arrivée du cinéma sonore, les comédies musicales et le cinéma véhiculeront l’idée, erronée, que le jazz fut inventé par les blancs ; puis, dans les années 50, la présence du jazz dans les films sera associée à l’alcoolisme, aux drogues, aux crimes, à la corruption et au sexe.
Dans L’homme au bras d’or d’Otto Preminger (1955), film racontant l’histoire d’un jazzman accro à l’héroïne, la partition d’Elmer Bernstein adoptera un son plus « Big Band ». Cette partition entrera dans l’histoire comme la première bande originale entièrement jazzie, mais aussi deviendra dans son intégralité un succès discographique.
Suite au succès de ce film, l’équilibre entre orchestre symphonique et formation jazz deviendra rapidement un standard. La télévision enchaînera irrémédiablement le jazz au cinéma criminel en systématisant les innovations de Bernstein (Henry Mancini se chargera de la partition de Peter Gunn (1958), Lalo Schifrin de Mission Impossible (1966) et Quincy Jones de L’homme de fer (1967)). Ce style musical portera alors le nom de « Jazz Urbain ».

Cinérive vous invite à découvrir l’histoire du jazz au cinéma, racontée par Peter Bernstein (fils d’Elmer Bernstein) et Thierry Besançon (chef de l’Orchestre symphonique Bande-Son). La conférence sera suivie par la projection du film McQ (Un silencieux au bout du canon (1974)), film réalisé par John Sturges avec John Wayne.

Premières répétitions

Premier week-end de répétition pour l’Orchestre symphonique Bande-Son, ici dans la salle de gym en plein déchiffrage de McQ!

Notre grand concert s’annonce décoiffant!

Orchestre

Henry Mancini

Henry Mancini était l’un des compositeurs les plus polyvalent des années 60-70. Son nom est synonyme de grandes musiques de films et de séries TV, et d’enregistrements extraordinaires.

A nos prochains concerts, l’Orchestre symphonique Bande-Son vous interprétera entre autres plusieurs des œuvres inoubliables de Mancini : La Panthère RoseCharadePeter GunnRemington Steele et Colombo. Un programme à ne manquer sous aucun prétexte !

Billetterie en ligne sur www.bande-son.ch

Mancini